Un stage aux couleurs caramel au beurre salé !

Natacha et les vieilles (enfin, ce n’est pas ce qu’elle aurait voulu dire) sont parties vendredi soir pour un stage de triathlon dans la ville corsaire : Saint Malo. Ces 6 triathlètes du CMTRI allaient pratiquer tout un weekend, le vélo, la CAP, la natation en mer et des enchainements dans un cadre idyllique : la Bretagne (non non, je ne suis pas chauvine).

Réveillées par les mouettes, le samedi matin débute par un super petit déjeuner à l’auberge de jeunesse ou nous avons posé nos valises. Puis, c’est sous un soleil un peu timide, que nous nous élançons en course à pied sur les bords de mer. Mais, faute à une marée haute trop haute, le sable fut remplacé par les chemins côtiers. Une alternance de terrains et d’escalade plus tard, nous arrivons au point de rdv où Caro et le camion nous attendent. Après une marche arrière spectaculaire au rétro (ce qui n’aurait pas été possible sur un bateau car rappelons-le il n’en a pas …de rétro) Caro nous rapproche au maximum de la plage.

 

 

Nous récupérons nos combinaison et nous les enfilons….ou du moins, on essaye, on se bat on ne lâche rien et ça finit par passer. Entre le tango combi, le déhanché chaloupé, le saut de kangourou, le mime, le hulk…chacune a sa technique. Il faut avouer on ne peut plus bouger, mais qu’est ce qu’on est gainées.

Et là, c’est le grand bain. Direction la plage avec une eau à 11°C. Pour ceux qui se posent des questions, ce n’est vraiment pas chaud. C’est dans ses moments-là que l’on se rend compte de l’efficacité de la combinaison et que l’on regrette chaque cm² de peau non protégée. Laurence, même pas peur, un tuba et on y va, elle a géré la traversée comme une chef. Après 40min à barboter, qui peuvent paraitre 10 ans sur les visages, nous sommes rentrées. La prochaine fois, nous achèterons de la crème à l’orchidée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’après-midi, c’est vélo direction Cancale. Une balade sur la côte avec les cotes et le vent dans la figure, mais que de jolis paysages ! Le ciel bleu, la mer turquoise, les fleurs jaunes et l’herbe verte …une vrai carte postale. Le retour vent dans le dos permet de pulvériser les records de vitesse de chacune. Arrivée à l’auberge nous pouvons nous poser, nous ne sommes pas pressées….mais dans 5min nous devons être douchées, en tenue, prêtes à visiter Saint Malo intramuros. Ba oui, sinon je n’aurais pas ma glace et on ne va quand même pas à St Malo sans un détour chez Sanchez, glacier brétillien reconnu. Après une balade dans la ville, un repos sur les remparts, les célèbres natifs malouins n’ont plus de secrets pour nous. Direction le bar et le restaurant où Natacha nous distille ses conseils triathlètes, c’est notre cadette mais aussi la plus expérimentée. Ce qu’on dévoilera de la soirée, c’est gros gâteaux mais petites bières. Il ne nous reste plus que 3km de balade digestive pour rejoindre nos pénates, il nous fallait au moins ça !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, après un réveil express pour certaines, nous partons direction le sillon pour notre propre triathlon un format S allégé (200m natation -18km vélo – 4km cap). Là encore, la marée fait des siennes allant jusqu’à lécher la route là où nous devrions avoir du sable. Heureusement super Papa Le Saux, qui était venu donner un coup de main pour la logistique, trouve une solution de repli : une petite crique où le sable se découvre.

Courageuses, nous allons à l’eau non sans renforts de hurlements pour faire comprendre à notre public (car oui, il y’en avait) l‘effort surhumain que nous faisons. C’est sans compter sur un petit papi qui débarque en maillot de bain et rentre dans l’eau l’air de rien. Notre crédibilité en prend un coup.

Coup de sifflet, chacune s’élance dans son épreuve, on sort de l’eau par l’échelle, on court jusqu’à la zone de transition où on attrape le vélo et les vêtements. Nat part en tête suivi de Caro puis celà s’enchaine. Sur le vélo chacune a interprété le parcours donnant lieu à des croisements inattendus mais chacune est rentrée à bon port et à terminée par la cap, « c’est simple les filles, vous faites 2 fois le tour des remparts »…sauf qu’à St Malo, les remparts, elles ne font pas le tour. Et comme le sens n’est pas indiqué, nous nous sommes recroisons sur les remparts, plus convivial tout de même ! En moins d’une heure et demi, tout le monde termine. Un grand merci à mes parents pour leur assistance.

 

 

Retour à l’auberge pour le dernier repas. Cette auberge de jeunesse est fort sympathique mais son partenariat avec l’huile de friture qui fonctionne très bien avec les frites, les escalopes panées, les frites, les escalopes panées, les frites et les omelettes, un peu lourd tout de même…

On termine en beauté par un espace détente où hammam, jets et sauna permettent de nous remettre de nos efforts. C’est lessivées mais heureuses que nous rentrons à Chartres.

Ce qu’on retiendra de ce stage c’est la bonne humeur générale, qu’un pied a été pris, le chignon toujours impeccable de Natacha, le moulin à vent de Noémie, Caro conductrice hors pair, Laurence et sa persévérance, Stéphanie qui à ramené du boulot au petit dej, moi et mes blagues pourries et le plus important, Il fait beau en Bretagne, que les sceptiques se le disent !

3 réflexions sur “Un stage aux couleurs caramel au beurre salé !

  • 24 avril 2015 à 21 h 48 min
    Permalien

    Je n’ai qu’un commentaire : Très chouette week-end à refaire !!! Merci encore Gaëlle !

  • 27 avril 2015 à 9 h 25 min
    Permalien

    Allez les filles!! Après une semaine de repos bien méritée et de recule sur le stage je vous dis un grand merci, malgré la difficulté pour moi je suis très très très contente. Merci Gaëlle pour l’organisation, le timing et l’article.

  • 28 avril 2015 à 13 h 13 min
    Permalien

    Girl Power!! Les photos, la prose de Gaëlle… j’adore!! Désolée de ne pas avoir pu être des vôtres!
    Moins glam, plus « testostéroné », mais aussi top, on remets ça à l’ascension!

Laisser un commentaire